• Les personnages principaux !

                            
    An Uekusa/Minase
       

           
    « Faites que je puisse toujours rester avec Daigo. »
    Lorsque le lecteur découvre An pour la première fois, c’est déjà une jeune femme de 26 ans ! Mais la redécouverte d’un objet, un simple sablier, qu’elle avait volontairement enfermé dans un coffret, va lui rappeler tous ces souvenirs depuis l’âge de 12 ans.

    Héroïne de l’histoire, elle se place également en tant que principale narratrice. Son père se retrouvant endetté et ne pouvant plus tenir ses responsabilités, ses parents divorcent, et sa mère décide de rentrer dans son village natal, à Shimane, à des kilomètres de la capitale.

    Si les débuts sont difficiles pour la jeune fille dans ce nouvel environnement, sa sympathie et sa candeur naturelle ne tarderont pas à lui attirer de nouveaux amis. 
    Cependant, sa vie va être profondément bouleversée, très tôt dans le récit, par le suicide de sa mère, n’arrivant plus à assumer ses propres faiblesses. Dès lors, An va vivre avec ce grave souvenir ancré en elle, et la peur de suivre un chemin identique.

    Elle va pourtant trouver rapidement du réconfort dans les bras de Daigo, et pourra ainsi tenter de surmonter cette terrible épreuve. Trois années plus tard, elle reprendra contact avec son père, enfin sorti de ses problèmes financiers, et qui lui demandera de revenir habiter à Tokyo pour ses années de lycée. Tiraillée par son attachement avec Daigo, elle finira toutefois par accepter la proposition. Leur amour subsistera-t-il malgré la distance qui les sépare ?
    An a un caractère très sympathique et enjoué, et se retrouve constamment entourées d’amis à chaque étape de sa vie, que ce soit à Shimane ou à Tokyo. Sans tomber dans l’archétype de la fille populaire et dont tous les garçons sont amoureux, son naturel en toutes circonstances rend le personnage véritablement attachant. Toutefois, derrière cette bonne humeur et cette spontanéité se cachent une grande sensibilité et fragilité, du fait de la perte prématurée de sa mère. Elle a peur de sa propre faiblesse, peur de s’accrocher trop aux autres et de se laisser protéger, peur du malheur qu’elle peut produire autour d’elle. Cependant, même si elle a la larme facile, An ne se laisse pas abattre par ses tourments et continue d’avancer, dans l’espoir de surmonter tout cela, et d’en ressortir un jour bien plus forte !

           
          
    Daigo Kitamura
         

                   
    « Moi… je resterais toujours auprès de toi. »
    Elevé à la campagne, Daigo a toujours vécu à Shimane avec ses parents et sa petite sœur Uri. Dès son plus jeune âge, c’est un garçon assez débrouillard, qui connaît notamment les rudiments de la chasse. Daigo a un caractère honnête et franc, provoquant parfois quelques disputes par l’expression de ses sentiments. Cependant, il n’en est pas détestable pour autant, car derrière toutes ces maladresses se cache une gentillesse sans bornes. Daigo est en effet d’un naturel très protecteur, et tout comme An, son caractère naturel lui attire la sympathie de son entourage. Il est également très à l’aise avec les enfants, ce qui lui vaudra une vocation pour travailler plus tard dans l’enseignement, mais la route est longue, au vu des difficultés qu’il peut avoir à l’école. Daigo est plus manuel que réfléchi, ne l’oublions pas !
    Très rapidement, ses bras protecteurs ne seront plus dévoués qu’à An. La première preuve de cet attachement apparaît lorsqu’il offre un second sablier à la jeune fille qui a brisé celui de sa mère dans un excès de colère. Daigo fera alors tout pour protéger l’élue de son cœur. Lorsqu’ils seront séparés par la distance, il décide d’enchaîner les petits boulots, en plus de ses heures de lycée, afin de gagner quelques sous pour multiplier les voyages qui lui feront retrouver sa belle. Toutefois, sa maladresse naturelle l’empêche bien souvent de prendre les bonnes décisions, hésitant entre le trop plein d’amour qu’il voue à An et les différents évènements. Par exemple, lorsqu’il lui promet que tout se passera bien, sans aucune garantie, juste avant le décès de sa mère, ou bien plus tard, lorsqu’après une dispute, il hésitera pendant des mois à l’appeler, alors qu’il en meurt d’envie. An et Daigo ayant des caractères assez sincères, le ton dérape parfois, et leur relation n’en sera plus que tumultueuse…

          
        
    Fuji Tsukishima
         

                      
    « On parle de premier amour, parce qu’il en existe un deuxième, puis un troisième !! »
    Fuji est l’héritier d’une famille fortunée, les Tsukishima, dont le domaine s’étend sur la majeure partie des terres autour de Shimane. Ainsi, il a connu une vie traditionnelle rigoureuse, et ses parents décident par la suite de l’envoyer étudier dans un lycée et une fac de Tokyo pour parfaire son éducation. Au premier abord, Fuji apparaît comme un garçon très froid, de par son rapport à l’argent assez déroutant, et son mépris affiché envers les autres. Daigo, qui ne l’apprécie guère, nous le présente comme «un garçon très snob » en début de série. En réalité, on est bien loin du simple gosse de riche. Son caractère renfermé face au monde qui l’entoure cache surtout une grande maladresse, un point commun qu’il partage avec son rival. De plus, son rejet s’explique également par une perte des repères, lorsque dans son enfance il a surpris sa mère au lit avec un autre homme que son père. D’ailleurs, de nombreuses rumeurs courent à son sujet, notamment des doutes quant à l’identité de son véritable géniteur. Des questions qui ne tarderont pas à le hanter, et auxquels il cherchera des réponses, qui ne seront d’ailleurs pas forcément celles souhaitées.
    Pourtant très réfléchi, le jeune garçon pourra s’emporter et agir de manière déraisonnée lorsque ses sentiments seront en jeu, que ce soit dans leur expression, ou dans sa manière d’agir. En effet, il va très vite tomber à son tour sous le charme d’An, qui aura été celle qui l’aura sorti de son isolement face au monde, mais bien sur va souffrir du fait de ne pas être l’élu du cœur de la demoiselle. Son exil vers Tokyo aurait du être bénéfique, si seulement An n’était pas également du voyage... Comment le jeune homme appréhendera-t-il cette situation ?

        

        
    Shiika Tsukishima
        

                  
    « Aujourd’hui… Je préfèrerais  que le temps… s’arrête. »
    Petite sœur de Fuji, de un an sa cadette, Shiika a également vécu dans le domaine familial, mais en étant encore plus surprotégée que son frère. Sa mère lui a toujours inculqué les valeurs traditionnelles et Shiika apparaît comme une fille de bonne famille au caractère très doux, respectant les usages et les bonnes manières. Seulement, elle voit peu à peu sa maison comme une gigantesque prison de verre, dont elle ne sort que très rarement, suivant une éducation à domicile. Lorsqu’elle peut s’en échapper, la jeune demoiselle est le centre de toutes les attentions des garçons qui l’entourent, aux petits soins devant cette poupée de porcelaine. Or, Shiika n’a pas envie de se faire constamment chouchouter, et tient également à se rendre utile pour exister par elle-même. Elle n’hésite pas à apporter son aide aux employés de maison, et contribue à l’organisation d’une fête avec Daigo et ses amis, qui n’hésiteront plus à l’utiliser, jusqu’à l’exploitation, lorsqu’ils prendront conscience de la dévotion de la demoiselle !
    Cependant, Shiika n’en reste pas moins très fragile, surtout lorsqu’elle prendra conscience d’un lourd secret de famille. Un poids très lourd à porter pour la jeune fille, qui trouvera en Daigo un réconfort fraternel. Cependant, la jeune fille devient peu à peu une femme et ce sentiment évoluera à son tour en un amour qu’elle sait impossible, même si elle ne se refuse à cette évidence. Elle qui a toujours eu tout ce qu’elle voulait avant même de le désirer, cette impuissance se vivra de manière très dure et la poussera à agir de manière irraisonnée, avec même une once d’égoïsme et de méchanceté. Mais la jeune fille n’en est pas méprisable pour autant. On espère simplement la voir s’épanouir autrement, ailleurs que dans ce monde dans lequel elle a toujours été cloîtrée.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique